AccueilMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 En route pour la gloire (sujet fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: En route pour la gloire (sujet fini)   Dim 15 Jan 2012 - 20:02

Dans la nuit du 14 au 15 mars 1998, juste après la réunion

La porte du bureau de Lord Voldemort grinça en s'ouvrant lentement à son approche. Le premier réflexe du Seigneur des Ténèbres en rentrant dans la pièce qui sentait la poussière et dont les volets gâtés pourrissaient depuis des années, fut d'allumer un feu dans la cheminée en belles pierres de granit qui trônait dans un coin. Non, il n'était pas soudain devenu soucieux du confort de ses Mangemorts, en revanche il l'était de celui de sa précieuse Nagini. La serpente allait déjà se lover sur le tapis qui lui était destiné devant l'âtre quand son maitre se retourna vers les deux serviteurs qu'il avait conviés. Il fit signe à la jeune fille de fermer la porte et la fixa avec intensité pendant qu'elle s'exécutait.

- Nancy Sykes, fit sa voix naturellement glaçante alors qu'elle revenait vers eux.

Le Seigneur des Ténèbres voulait ainsi lui signifier qu'elle ne lui était déjà plus totalement inconnue, puisqu'il connaissait son identité, mais ses yeux aux pupilles étriquées sur leurs iris rougeâtres se braquèrent sur Walden.
Voldemort attendait visiblement qu'il présente lui-même son élève, comme il était coutume de le faire chez les Mangemorts. Le Maitre appréciait toujours d'apprendre les détails de la rencontre du formateur et de l'apprenti, tout comme les raisons qui avaient poussé le premier à penser que le second ferait une bonne recrue.
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 35 ans.

Nationalité : Anglaise.

Lieu de vie : Chez lui avec Ron et ses 10 pits.

Métier/Activité : Ex-bourreau, Mangemort.

Statut du sang : Sang Pur.

Baguette : Il l'a toujours sur lui, ça te va ?

Epouvantard : Ses enfants malheureux, attaqués ou morts.

avatar
Espion humain pour le compte de Seytan
Walden Macnair
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Dim 15 Jan 2012 - 22:33

Putain de bordel de merde. Walden était devenu pâle comme un linge quand le Maitre leur avait demandé, à Nancy et à lui, de le suivre à l'intérieur de son manoir alors que tous les autres pouvaient repartir. À cause de la culpabilité, le Mangemort n'avait pas pensé à la marque de Nancy mais plutôt à ce qu'il avait fait, son accord avec Satan et tout le bordel. Mais quelques secondes plus tard, les battements de son cœur s'étaient calmés et il avait retrouvé son assurance. Déjà, le Seigneur ne pouvait pas savoir grâce à tout ce que Satan avait fait pour protéger son esprit, ensuite c'était pas du tout logique d'imaginer que Nancy serait punie avec lui parce qu'elle en savait pas grand chose, et enfin, il aurait fait un merveilleux exemple pour tous les traitres si Voldemort l'avait su, donc il n'aurait pas voulu le tuer en privé mais devant tout le monde.
Plus les secondes passaient, plus il retrouvait sa raison. Nancy n'était pas encore officiellement Mangemort, c'était pour ça qu'il la voulait en privé, avec Walden en plus car c'était lui son formateur. Et en plus, tous les autres avaient eu leur mission mais pas eux. Peut-être qu'il voulait leur donner un truc secret ? Ce qui ressemblait à de la fierté mais aussi à de l'espoir s'empara du dresseur de Pitts, non seulement il était traître, mais en plus il aurait peut-être une super mission top secret, preuve de la confiance que lui accordait encore et toujours le Lord. Si c'était pas ironique tout ça... Mais du calme Wald, t'as pas encore eu ta promotion alors commence pas à te réjouir. D'un pas calme, il marchait à côté de Nancy derrière leur Maitre. Il n'avait plus peur.

Lord Voldemort ordonna à Nancy de fermer la porte, la fixa avec intensité pendant ce temps et s'adressa à elle en prononçant son nom avant de se tourner vers Walden. Ce dernier baissa la tête quelques secondes en signe de respect -qu'il n'avait en réalité quasiment plus-, et prit la parole.


- Maître. J'ai rencontré Nancy il y a plusieurs mois de ça au cimetière et en parlant avec elle j'ai vite réalisé qu'elle ferait une bonne Mangemort. Par rapport à ses idées, à sa façon de voir la vie alors qu'elle est si jeune... Comme elle était à la rue je l'ai hébergée, elle a vu ce que j'avais comme... loisirs et elle y a prit part aussi. Je l'ai aidée à s'améliorer, elle connaît tous les sorts des jeunes Mangemorts à leurs débuts et elle arrive même à en faire des plus compliqués que d'autres ont mis plus longtemps qu'elle à maîtriser. Elle est pleine de motivation et même si elle est jeune elle a pas peur de faire tout ce qu'on fait.

Il passerait peut-être pour le bon Samaritain qui recueille les jeunes filles SDF pour les former dans un camp d’entraînement intensif. Mais à vrai dire il n'aurait jamais invité Nancy à vivre chez lui s'il n'avait pas compris, dès les premières paroles échangées avec elle, qu'elle était comme lui, et même comme eux tous, les Mangemorts. Qu'elle avait ce quelque chose qui lui donnait besoin de faire du mal, et lui donnait la force de tout faire pour assouvir cette pulsion. Après son discours qui ne demandait qu'à être étoffé si son Maitre posait des questions, il lança à la jeune fille un regard emprunt de fierté. Ils avaient parcouru tout ce chemin et à présent ils en étaient là. Et même si la situation "politique" actuelle était compliquée, en tant que Mangemort Nancy aurait plus de chance de s'en sortir qu'en tant que sorcière normale. Et si un jour elle décidait de suivre la voie de la raison -la voie que Walden avait choisie...- alors elle serait définitivement sauvée.
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 17 ans.

Nationalité : Britanique.

Lieu de vie : Une petite chambre à Bermondsey. "The Rookery" pour être précise.

Métier/Activité : Ancienne prostituée est devenue mangemort à plein temps.

Baguette : Bois de if particulièrement flexible mais resistant. 26.1 cm avec plume phénix efficace pour les sortilèges.

Patronus : aucun.

Epouvantard : William Hubbard.

avatar
Humain(e)
Nancy Sykes
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Lun 16 Jan 2012 - 15:40

Comment Nancy en était arrivée là?? Marchant aux côtés de Walden derrière le Seigneur des Ténèbres qui avait dit vouloir s'entretenir avec eux. Son coeur battait et son esprit était totalement ailleurs. Elle était paralysée par la peur et l'excitation. Il n'y avait rien qui expliquait une punition quelconque et pourtant se retrouver aussi près de Lui était une première pour elle et par conséquent c'était inquiétant.
La petite prostituée de l'East End allait bientôt s'entretenir avec un des plus puissant mangemort et avec le Seigneur des Ténèbres. "Et bien Nance regarde où tu en es à présent" à cette pensée un maigre sourire étira ses lèvres. Son coeur battait à la chamade et ses yeux restaient baissés d'apréhension. A ses côtés son collègue et sauveur semblait plongé dans ses pensées sans mots dires. Enfin ils arrivèrent.

A son entrée dans le bureau l'estomac de la fille se retourna. Les lieux semblaient hantés par un fantôme solitaire froid triste et abandonné. Elle fut la dernière à pénétrer dans la pièce. Aussitôt le Seigneur des Ténèbres s'adressa à elle. Lorsqu'il prononça son nom dans un grincement un frisson glacial parcouru la fille de haut en bas. Evitant ce regard pénétrant elle ferma la porte tentant de toutes ses forces de ne pas trembler.
Une fois cela fait elle osa s'avancer juqu'au centre du bureau du bureau là où se tenait Walden. Celui-ci prit la parole et raconta rapidement au Maitre ce qu'il en était. C'est à ce moment seulement que la mangemort osa croire que le Mage Noir avait décidé de voir le maitre et son élève afin de la sacrer officiellement un des leur.

Elle osa un regard du côté de Macnair une fois qu'il eut terminé son exposé. Et dans son coeur tremblant de crainte une reconnaissance débordante s'éleva et fin déposé un sourire dans son regard. Oh si il y avait quelqu'un pour qui elle donnerait volontier sa vie en dehors du Seigneur des Ténèbres ce serait lui : Walden Macnaire. Il avait été le seul dans leur monde à prendre conscience de son existence et à croire en elle. C'était surement ridicule mais pour Nancy s'était clair que c'était à lui qu'elle devait tout!!
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Lun 16 Jan 2012 - 22:21

D'une oreille attentive, Voldemort écouta le récit de Macnair avec un intérêt non feint. On aurait pu penser qu'il n'était pas vraiment regardant sur la vie qu'avaient pu mener ses serviteurs avant de le rejoindre ni sur les circonstances qui les avaient conduits jusqu'à lui, et qu'il était prêt à accepter n'importe quel individu se disant prêt à le servir fidèlement jusqu'à la mort -à lui vendre son âme, en quelque sorte- mais ça n'était pas le cas. Le Seigneur des Ténèbres savait que la connaissance de toutes les conjonctures qui amenaient un être humain à choisir la voie désapprouvée par le corps social, celle de la violence, avaient une importance déterminante pour se prononcer sur son efficacité en tant que Mangemort. Certains s'engageaient par pure idéologie, et c'étaient généralement les plus opiniâtres dans les missions qu'on leur confiait, Voldemort veillait à flatter leurs valeurs de temps à autres par quelques petits discours prônant les idéaux qu'ils voulaient voir soutenus -et qu'il partageait. D'autres recherchaient juste protection et épanouissement de leur profit personnel en se conciliant la puissance montante, à ceux là Voldemort ne manquait pas de leur démontrer toute l'influence et la richesse qu'il était en mesure de leur apporter s'ils le servaient bien. D'autres enfin s'enrôlaient par bêtise comme on vient s'inscrire dans un vulgaire parti politique à la mode. Ils avaient entendu parler des Mangemorts et de la Cause, ils avaient pensé en partager les idées, s'étaient laissés séduire par leurs discours, et gageaient leur liberté pour un simple état d'esprit de passage. Ça avait un peu été le cas de Régulus Black, conditionné par l'environnement familial puis désireux de quitter Voldemort après avoir appris ce qu'il avait fait subir à Kreattur, l'elfe de maison des Black. Mais cela, le Seigneur des Ténèbres l'ignorait encore. Tout comme il ignorait que l'un de ses précieux horcruxes avait déjà été dérobé et remplacé par un faux...

- Vraiment ? Interrogea Voldemort de sa voix aigüe terrifiante. Et bien, Walden, on dirait que la bonté peut payer quelquefois. Qui aurait cru qu'en offrant si généreusement le gîte à une petite égarée, tu tomberais sur un élément prometteur ?

La touche caustique dans son sourire ne pouvait échapper à personne. Habitude qu'il gardait de son adolescence, moment à partir duquel son hégémonie sur les autres ne lui avait plus fait aucun doute. Tom Jedusor ne s'était jamais montré très attentionné envers ses « amis » d'école à qui il aimait rappeler sa supériorité par des remarques mesquines habilement glissées dans ses phrases, suffisamment subtiles pour toucher sans révolter. Il ne voulait pas se faire des ennemis mais renforcer la coalition autour de lui, que les autres se disent qu'il était vraiment le meilleur d'entre eux tous.

Il n'y avait qu'un moyen de vérifier si cette gamine en avait autant dans le ventre que le prétendait Macnair, toujours le même depuis qu'il avait commencé à recruter des partisans : de petits travaux pratiques.
Lord Voldemort tourna son faciès reptilien vers la jeune Nancy. Son regard cisaillant perçait la demoiselle d'une lame inquisitrice et il perçut quelques bribes de son passé guère reluisant. Une ancienne prostituée... Voilà qui expliquait sans doute en partie cette force intérieure qu'il ressentait en elle et qui entrait en résonance avec l'aura glaçante du Lord.

- Quels sorts te crois-tu capable de lancer ?
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 17 ans.

Nationalité : Britanique.

Lieu de vie : Une petite chambre à Bermondsey. "The Rookery" pour être précise.

Métier/Activité : Ancienne prostituée est devenue mangemort à plein temps.

Baguette : Bois de if particulièrement flexible mais resistant. 26.1 cm avec plume phénix efficace pour les sortilèges.

Patronus : aucun.

Epouvantard : William Hubbard.

avatar
Humain(e)
Nancy Sykes
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Ven 10 Fév 2012 - 18:44

A l'explication de Walden le Lord émit une exclamation ironique à laquelle Nancy ne préta guère attention tant son stress était important. Elle n'osait le fixer du regard et ne pouvait cependant s'empêcher de l'observer. C'était tellement étrange de se retrouver si proche du Seigneur des Ténèbres, que la jeune fille avait encore l'impression qu'une vitre, ou qu'un obstacle, le séparait physiquement d'elle. Elle sentait sa force pénétrer son esprit, scruter la moindre parcelle de son passé. Impressionnant et effayant de se sentir comme nue devant une foule de personne. Son coeur cognait contre ses côtes mais elle ne trouvait pas cela désagréable au contraire.
Le Maitre après un court moment de silence s'adressa à elle lui demandant de prouver ses qualités. La pression monta en flèche. Elle s'entrainait depuis plusieurs semaines maintenant, lançant de sorts sur les bestioles qui avaient le malheur de s'installer dans son appartement. Elle se souvint alors de cet après midi surréaliste où, Macnair et elle avaient torturer de moldus pour s'excercer, tout cela sous l'effet de drogues. Il lui avait prit deux sorts et elle n'avait cesser de s'entrainer à les lancer depuis. De plus il y avait toujours le sortilège d'endoloris qui occupait bien souvent ses après midi. C'était bien le seul sort qu'elle parvenait à maitriser sans trop d'erreur. En effet ce sortilège avait attiré son attention depuis son adolescence, puisque c'était le seul qui pouvait lui permettre de se venger des moldus, et c'était celui auquel elle s'entrainait le plus avec acharnement.

Elle osa lever son regard vers celui du Seigneur des Ténèbres et sans savoir que répondre à sa question elle sortit sa baguette pour lui montrer ce dont elle était pour le moment le plus capable d'exercuter. Il fallait prouver sa volonté avant tout et sa force à apprendre rapidement. Elle ne quitta pas le Lord des yeux jusqu'à ce qu'elle se tourne soudainement vers une souris chétive qui tentait de se faufiler contre le mur jusqu'à la sortie.

-Endoloris!!

Un éclair traversa la pièce et alla droit au but. Elle savait cependant que son sort n'était pas tout à fait puissant c'est pour cela qu'elle ne laissa pas le temps que celui-ci ne s'arrête.

-Sassya Samaryss.

Son sortilège fut lancer avec douceur mais avec un extrême determination. Une série d'aiguille se plantèrent dans le corps rachétique du rat le faisant couiner de douleur. C'était plutôt pas mal comparer à ces anciennes tentatives mais elle ne pouvait s'arreter là. De la même manière que précédemment elle prononça la formule que Walden lui avait apprit ce fameux jour. Serra. Le rat se tordit de tout les côtés, grattant de ces griffes le murs et le sol, cherchant partout de l'air. Malheureusement pour lui la fille avait brillamment reussit ce dernier, et sa puissance entraina l'animal dans la mort.
Se redressant elle jeta un coup d'oeil à son collègue et mentor le remerciant d'un regard. Voilà un échantillon de ces capacités qui ne pourront que progresser avec du travail. Il n'y avait pas pire que d'être jugée sur une performance par le maitre même de cet art. Bien entendu elle savait qu'Il allait trouver cela faible ou moyen comparer à sa toute puissance mais tout son coeur n'espérait qu'une chance pour aller encore plus loin. Elle avait déjà fait tellement de sacrifices pour intégrer le rang des mangemorts de manière officiellen, jusqu'à laisser son âme errer dans l'Enfer une fois sa mort venue. Il ne restait plus qu'au Seigneur des Ténèbres à l'accepter dans ses rangs. Elle releva son visage sans cependant poser ses yeux dans ceux du Lord. Son coeur battait si fort alors qu'elle attendait sa réaction et pourtant prostituée qu'elle était ce n'était pas les situations angoissantes qui avaient manqué. Nancy garda sa baguette en main comme s'accrochant de toutes ses forces à l'espoir!!

Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Lun 13 Fév 2012 - 13:38

Les yeux de Lord Voldemort, qui n'avait rien manqué de l'agonie du rongeur malchanceux, revinrent sur la jeune Nancy.
En percevant son trouble et devant une réponse qui tardait à venir, il avait cru qu'elle resterait à cours de mots, incapable de surmonter le sentiment de malaise que son regard perçant et son aura maléfique faisaient naitre dans le cœur des êtres qui l'approchaient de trop près. Mais la fille s'était ressaisie et son aplomb plaisait beaucoup au Seigneur des Ténèbres.

- Bien, dit-il en la gratifiant d'un de ses froids sourires de serpent pendant que Nagini dépliait son corps massif et long en direction de la souris morte. Ta petite démonstration était plutôt intéressante, mais il y a un fossé large comme le Styx entre faucher la vie d'un rongeur et celle d'un homme... Te crois-tu capables de le franchir si régulièrement que tu finiras par ne plus jamais revenir sur l'autre berge ? Celle où la rédemption (la voix sifflante de Voldemort avait appuyé le mot avec une ironie chargée de mépris) est encore possible...

Il y eut un bruit de déglutition, puis celui d'un léger frottement sur le sol. Nagini venait de finir d'engloutir le cadavre de la souris et retournait sur son tapis devant la cheminée.

- Tu penses que oui ? Continua la voix aiguë de Voldemort sans attendre de réponse.

Le mage noir fit glisser son majeur contre son pouce. Le claquement sec de ses doigts s'accompagna de l'apparition d'une femme d'une trentaine d'années. Son corps en suspension dans les airs semblait paralysé, ses mains étaient reliées dans son dos par des cordes. Seuls ses yeux hallucinés remuaient dans son visage livide marqué par la terreur.

- Tue là.
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 17 ans.

Nationalité : Britanique.

Lieu de vie : Une petite chambre à Bermondsey. "The Rookery" pour être précise.

Métier/Activité : Ancienne prostituée est devenue mangemort à plein temps.

Baguette : Bois de if particulièrement flexible mais resistant. 26.1 cm avec plume phénix efficace pour les sortilèges.

Patronus : aucun.

Epouvantard : William Hubbard.

avatar
Humain(e)
Nancy Sykes
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Mar 14 Fév 2012 - 15:10

Comment décrire le sentiment de satisfaction qui prit possession de Nancy lorsque le Lord se jugea plutôt satisfait de sa timide prestation. Elle se retenu de sourire mais instinctivement son visage se releva et sa poitrine se gonfla de fierté. Enfin elle avait vraiment la sensation d'avoir de l'importance. La voix sifflante et glaciale du Seigneur des Ténèbres continua sa course dans le silence du bureau. Il avait raison ces tours de magie étaient certe un bon début mais ne constituait en aucun cas la preuve définitive de sa capacité à pénétrer officiellement le cerce des mangemorts.
Il arriva au bout de sa phrase. La fille ne répondit pas mais eau fond d'elle elle savait pertinament qu'il était déjà trop tard pour elle pour espérer toute chance de redemption. C'était trop tard. Elle avait trainé la mort depuis bien longtemps, elle n'avait pas toujours utilisé la magie avec brilliot, parfois elle s'était comporté comme une moldue mais sa haine n'avait pas diminuer. Elle avait même voulu provoquer sa propre mort. Alors non elle n'hésiterait, surtout pas maintenant qu'elle état si proche de son but, de tuer n'importe quelle vie humaine en échange de son entrée comme servante du Lord.

N'attendant aucune réponse de sa par le Mage Noir joignit le geste à la parole et sous ses yeux fit apparaitre une prisonnière qui serait son test final du moins elle l'espérait. Si il y avait une chose qu'elle redoutait c'était tuer du sortilège impardonnable. Il fallait une telle haine, une telle conviction, que son coeur se mit à battre plus fort au défit qui l'attendait. Elle avait éjà pratiquer ce sort sur des moldus, pas beaucoup, et avec un succès mitigé jusqu'à ce fameux jour. Oui c'était dans la nuit du 10 au 11 Mars il n'y avait que quelques jours de cela. Son corps trembla à ce souvenir. Elle, la petite prostituée e l'East End, avait reussit grâce à sa haine à tuer d'un coup magistral celui qui avait tenu le rôle de père durant sa jeunesse. Celui qui ne l'avait pas protégée du danger, celui qui l'avait utilisée à des fins sombres, celui qui l'avait menée jusqu'à là.
Elle revoyait son regard prit de terreur quand il comprit les fautes qu'il avait commise. Elle se souvenait de la force qui avait emmergé de son coeur pour se prolongé dans son bras et pour toucher d'un coup fatal le vieillard. A présent qu'elle était presque libérée de son passé il fallait qu'elle traverse cette épreuve du feu pour vivre enfin.

D'une manière sévère elle s'avança vers sa future victime baguette en main. La fille ne tremblait plus mais se sentie prise d'une énorme confiance en elle. Elle avait déjà reussit se sortilège elle pouvait aisément le refaire. Sa haine était bien là comme un feu dévorant. Elle revit William Hubbard, au final il s'agirait d'un entrainement avant que son tour ne vienne. Elle ne fit même pas attention au regard que lui jeta la femme son but l'aveuglait. Elle était prête tout son corps bouillonnait sous l'effet de flux d'excitation, de colère, et d'envie. Sa voix sortie d'une façon claire, distincte,forte.

-Avada Kedavra.

Cette fois c'était fait. Un éclair vert illumina la sombre pièce et vint prendre la vie de celle quiétait enchainée. Elle avait reussit, elle venait de le faire. Le poid qui avait prit possession de son coeur s'envola et libéra sa poitrine. Se gardant de sourire Nancy se contenta de baisser sa tête devant le Seigneur des Ténèbres en signe de dévotion!!
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Lun 27 Fév 2012 - 11:46

Le corps percuta le sol dans un bruit sourd, paquet de viande à jamais inanimée que Voldemort offrirait à Nagini dés que celle-ci manifesterait sa faim.
Du bout de son pied nu, il toucha la joue de la morte et lui tourna la tête vers la jeune Nancy. Les yeux de la femme, figés dans leur dernière expression, celle d'une terreur primitive, étaient écarquillés. Épouvantés, accusateurs. Ultimes instants où ils étaient le miroir de l'âme en déroute, arrachée à son écrin de chair dans la violence et jetant ses dernières forces dans la promesse d'une fin abrupte pour celle qui la renvoyait au néant originel.

- Une sang-de-bourbe en moins pour piller notre savoir, siffla le Seigneur des Ténèbres avec un sourire méprisant.

La marque blanche laissée par ses orteils s'estompa. Le teint de la femme, blanchi par des jours de mauvais traitements et de privations, commençait déjà à virer au livide.
Lord Voldemort avait apprécié cette ultime démonstration de volonté. Car tuer par usage du dernier sortilège impardonnable était une affaire de volonté avant d'être une affaire de forces. Tous les sorciers, même ceux bardés de diplômes, même ceux qui possédaient une grande puissance magique, ne pouvaient réussir l'Avada Kedavra. Faucher une vie par la magie ça n'était pas la même chose que tuer avec une arme blanche ou à feu. Avec la magie il n'y avait jamais de faux pas ou d'accident. Prononcer ou penser suffisamment fort la formule pour donner la mort n'était jamais maladroit. On avait voulu la disparition irrémédiable de l'autre et on l'avait voulue avec suffisamment de forces pour atteindre le résultat escompté. Réussir Avada Kedavra n'était pas une prouesse purement technique, le sorcier qui l'utilisait devait souhaiter la mort de la personne visée, l'appeler de tout son être. La haine constituait le meilleur catalyseur de cette détermination meurtrière mais d'autres émotions étaient aussi en mesure d'alimenter le sortilège, comme le désir de protéger une personne chère. Toutefois la volonté n'était pas suffisante à elle seule et devait aller de pair avec un bon potentiel magique. Un sort d'une telle puissance pompait inévitablement l'énergie du lanceur et rares étaient les sorciers capables de lancer l'Avada, mais encore plus rares étaient les sorciers capables d'en lancer plusieurs à la suite. Cela demandait une foi inébranlable en ses motivations et une grande endurance qui ne s'acquérait qu'avec l'entrainement. Un sort réservé à une élite mordante donc.

Pour cette raison Voldemort n'en demanderait pas davantage à Nancy pour cette fois. Dix-sept-ans ça pouvait paraître trop jeune pour intégrer une organisation aussi sélective et extrémiste que l'était le Cercle des serviteurs de Voldemort, mais il fallait prendre la force de là où elle venait. La jeune Sykes lui avait prouvé qu'elle désirait le rejoindre de la façon la plus convaincante qui soit, et par la même occasion il avait pu s'assurer de son niveau. Plus que correct, le Seigneur des Ténèbres lui-même l'aurait qualifié de prometteur. Il savait qu'elle serait encore amenée à progresser sous l'égide de bons éléments comme Macnair.

D'un pas lent, gracieux comme celui d'un spectre avec les pans de sa cape de ténèbres qui voletaient autour de lui, Voldemort se rapprocha de la prétendante au titre de Mangemort de confiance. Un rang qui l'émanciperait de l'autorité de Walden assimilable à un tuteur ou à une sorte de parrain, et qui l'autoriserait à mener seule des actions pour leur maitre.
Le Lord referma ses longs doigts glacés autour du poignet droit de la jeune fille. De son autre main tenant sa baguette, il remonta avec une douceur troublante la manche qui le gênait pour procéder au rite qui marquait l'entrée de chaque nouveau Mangemort dans son cercle. Un rite qui se déroulait toujours dans l'intimité, entre le maitre et son nouveau serviteur, parfois avec celui (ou ceux) qui avait servi d'instructeur comme c'était le cas pour Macnair. Nul besoin de grande cérémonie avec bougies en forme de crânes, roses noires, figurants encapuchonnés par dizaine et autres accessoires à deux mornilles pour rendre macabre ce qui l'était déjà en soi. Lord Voldemort ne possédait pas le mauvais goût des scénaristes du cinéma, il n'éprouvait pas le besoin de donner dans le spectaculaire ni de créer une ambiance glauque à outrance chaque fois qu'il marquait un nouveau serviteur de son sceau. Sa personne seule suffisait à faire impression, et l'acte du marquage en lui-même était assez sordide sans qu'il soit besoin d'y rajouter la moindre mise en scène.

Le regard aux pupilles étriquées s'immergea dans celui de la jeune fille, tissant entre les âmes qu'ils abritaient une chaine invisible et à sens unique. Car l'esprit du Lord demeurait hermétiquement fermé à l'esprit de Nancy, que Voldemort pouvait scruter à volonté.
Autant que la lenteur de ses gestes, sa voix aiguë et froide se chargea d'imprimer au moment la solennité qu'il méritait.

- Aujourd'hui est un grand jour, Nancy. Car c'est aujourd'hui le jour de ta renaissance. Tu ne seras plus jamais juste Nancy Sykes, cette enfant puis cette jeune fille candide que les Moldus ont trahie puis brisée, dit-il en faisant décrire quelques figures complexes à sa baguette au dessus de l'avant bras de Nancy dont la peau commençait à piquer. Tu seras un sujet du cercle des Mangemorts, un fragment d'un seul corps destiné à régner et à débarrasser notre communauté des vermines et des traitres qui la gangrènent. Suivre ou périr, à présent c'est ta seule marge de manœuvre.

Voldemort posa l'extrémité de sa baguette sur l'avant bras de Nancy et articula l'antique formule d'une voix dépourvue d'humanité :

- Morsmordre !

Une odeur de chair grillée s'éleva. La peau de la jeune fille fumait dans un bruit de grésillements qui en disait long sur le supplice qu'elle devait endurer mais le Seigneur des Ténèbres la tenait toujours avec une poigne surprenante pour un individu de sa composition. Par le contact du bois, le poison de Voldemort se répandait dans le corps de sa nouvelle Mangemort comme le venin d'un serpent. Il fusait vers le cœur, emplissant les veines, imbibant les organes, imprégnant chaque cellule. Dans leur idolâtrie, les Mangemorts nommaient ce rituel le rituel d'anoblissement, car c'était par lui qu'ils commençaient à exister aux yeux du Lord, mais tout esprit saint y verrait plutôt l'estampille la plus infamante de la servitude. Par ce geste les Mangemorts liaient à jamais leur destin à celui du Seigneur des Ténèbres. Plus que lui jurer allégeance, ils se dépossédaient des droit les plus élémentaires de l'être humain : le droit à la vie et à la dignité, pour les remettre entre ses mains maléfiques qui ne servaient que son propre égocentrisme.

Sous les doigts de Voldemort, l'épiderme se tordit, puis devint violet sous la puissante magie qui déferlait dans le système sanguin de Nancy. Le venin noir venait d'atteindre le cœur où il creusa ce qui serait son nid éternel pour finalement se concentrer sur l'avant bras. La marque des ténèbres apparut par transparence sur la peau rougie de la jeune fille puis ses contours foncèrent. Maintenant qu'elle arborait l'encre indélébile du Seigneur des Ténèbres, la petite prostituée de l'East End venait de tourner définitivement une page de son histoire. Voldemort se recula en arborant quant à lui un sourire satisfait. Il fixait sa nouvelle recrue, scrutait sa réaction et attendait qu'elle lui témoigne sa reconnaissance de l'avoir littéralement fait sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 17 ans.

Nationalité : Britanique.

Lieu de vie : Une petite chambre à Bermondsey. "The Rookery" pour être précise.

Métier/Activité : Ancienne prostituée est devenue mangemort à plein temps.

Baguette : Bois de if particulièrement flexible mais resistant. 26.1 cm avec plume phénix efficace pour les sortilèges.

Patronus : aucun.

Epouvantard : William Hubbard.

avatar
Humain(e)
Nancy Sykes
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Jeu 8 Mar 2012 - 11:13

Voilà c'était fait, Nancy avait tenter de montrer toute le volonté qui l'animait. La voix glaçante du Maitre ironisa sur le sort de la victime qui venait de trépasser, échappant aux souffrances de la vie pour celles de l'Enfer. Malgré cette remarque la fille était toujours aussi tendue n'osant sourire, même devant sa petite réussite. Un petit silence mais lourd de signification plana dans le bureau. Son coeur s'emballa davantage puisqu'elle savait qu'à présent le verdict, quel qu'il soit, allait tomber.
Et a peine cette pensée traversa son esprit que le Mage dans toute la majesé de son être s'avança jusqu'à elle. A cette approche soudaine la fille eut un léger mouvement de recule. Qu'elle idiote. Elle crut son coeur s'arrêter quand la peau glaciale du Seigneur des Ténèbres attrapa son poignet. Un frisson parcouru tout son corps, il était loin d'être désagréable. Cette tention extrême, lorsqu'Il remonta la manche de sa robe et laissa voir son avant bras gauche, était bien plus que tout les rares moments de bonheur qu'elle avait vécu. Combien de fois avait-elle rêvé de cet instant?? Trop de fois pour que l'évenement en question ne lui paraisse réel et réalisable.

C'était comme si elle oubliait tout, la terre, les étoiles, le soleil, plus rien n'avait d'importance puisqu'à présent tout ce qui comptait c'était ce que le Seigneur des Ténèbres s'aprétait à faire. Ses gestes lents avaient pour qualité de lui donner pour la toute première fois de sa maudite vie, la sensation qu'elle existait enfin, elle devenait quelqu'un. Le malaise qui l'a rongeait depuis toujours disparaissait au fur et à mesure que l'entretient se déroulait. Elle n'était plus un fantôme.
Son souffle glacial fit vibrer d'une force nouvelle le coeur de la fille. Ces paroles mettaient en place ce qu'elle allait devenir. Son corps frisonnait sous la crainte, le bonheur, et le plaisir que lui causait ces évenements.
La baguette semblait dancer sur sa peau alors que des picotements commençaient à apparaitre. Les paroles du Mage noir continuaient de se deverser jusqu'à dans l'âme de la jeune fille qui ne les oublierait jamais . Elle savait que c'était ce moment là dont elle se souviendrait dès que le courage lui manqerait. Et d'ailleur comment le courage pourrait lui manquer à présent?? En effet on l'aurait tuée dans les dix prochaines minutes, qu'elle serait morte heureuse. Son coeur battait si fort et si vite que sa respiration était presque coupée. Elle ferma les yeux et se livra entièrement au marquage de Celui qui serait pour toujours son Maitre.

Enfin la formule tant attendue fut prononcée. Nancy n'eut pas le temps de profiter de cet ultime instant que déjà une douleur lanscinante brula son avant bras. Sa chair semblait se consumer sous les flammes de l'Enfers. Instinctivement un cris déchira sa gorge et résonna dans toute la pièce. Ses genoux cédèrent sous la douleur mais le Lord tenait toujours son poignet fermement dans sa main. Les yeux fermé elle sentie en elle se déverser le poison. Il était si noir que la fille pouvait le sentir prendre les moindres parcielles de tout son être. Elle n'appartenait plus qu'à Lui. Le Mal toucha enfin le but et se répandit dans tout son coeur. La douleure était si grande qu'elle ne pu contenir ce second hurlement, qui sembla provenir de ses entrailles, et lui déchirer tout le corps. Sa poitrine se soulevait avec violence, alors qu'elle ne parvenait à reprendre son souffle. Et malgré ses souffrances, jamais elle n'avait connu un aussi grand plaisir. Pourtant ne voyait-elle pas qu'elle quittait la dépendance de son passé, pour celle du Seigneur des Ténèbres, qui n'hésitera pas une seconde à la tuer si besoin était. Non, elle ne voyait pas cela. La jeune fille ne voyait que son intégration au sein d'individus, qu'elle jugeait comme elle. Elle se voyait avoir un minimum d'importance. Et c'est pour cela qu'un sourire étira ses lèvres malgré son supplice.

La marque se dessina sur son avant bras et son regard s'illumina à cette vue. Ses jambes lachèrent enfin lorsque les doigts du Mage lachèrent prise, et la mangemort se retrouva à genoux devant le plus grand sorcier de tout les temps. Humblement elle baissa sa tête et resta dans cette position pendant quelques secondes, tentant de reprendre son souffle. La douleur était encore bien présente mais elle reussit à passer outre et se concentra sur sa reconnaissance. Elle releva son visage, couvert de larmes mais rayonnant.

-Maitre je suis entièrement vôtre. Ma baguette accomplira vos moindres désirs, et c'est jusqu'à la mort que je défendrai vos souhaits.

Elle ne se reléva pas et resta humblement devant Lui et devant Walden Macnaire. Pleine de reconnaissance et prête à tout pour la montrer. Ces yeux croisèrent celui de son sauveur, et c'est par un simple regard, qu'elle espérait lourd de signification, qu'elle remercia Walden pour ce qu'il avait fait pour elle. Si il n'avait pas eu un minimum confiance en ces facultés, alors elle serait encore la putain vivant au cimetière. Plus jamais elle ne prêterait à son passé sordide. Cette lointaine époque était àprésentuneautre vie. Sa véritable existence allat commencer maintenant. A présent Nancy avait une famille, aussi diabolique soit elle, pour qui elle se battrait jusqu'à son dernier souffle!!
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Dim 11 Mar 2012 - 18:50

Durant de longues secondes, le Seigneur des Ténèbres savoura la vision de cette jeune partisane agenouillée devant lui, preuve éclatante que son pouvoir restait encore suffisant pour attirer de nouveaux disciples. Même à l'ombre menaçante de Satan, sa personne charismatique et effrayante continuait à fasciner et à exercer un certain attrait auprès de ses semblables.
À bien y réfléchir, lorsque son gouvernement dévoilerait au grand jour l'existence du Malin et de ses légions de damnés prêtes à déferler sur le Monde, ça ne serait plus juste quelques tordus qui adhéreraient à son parti mais la communauté magique entière qui lui mangerait dans la main ! Du moins la communauté sorcière, affolée d'être la proie de démons tout-puissants et savamment manipulée pour ne voir son salut qu'en Lord Voldemort. La situation était déjà si critique qu'il ne serait pas nécessaire de s'user en propagande alarmiste ; les sorciers le supplieraient d'eux-mêmes de leur venir en aide. Lui le seul sorcier assez puissant pour livrer un bras de fer avec le Diable en ayant une chance d'en sortir victorieux. Lui l'ennemi public numéro un subitement couronné sauveur providentiel de l'Angleterre...
Ou comment un dragon usurpera l'apparence de Saint Georges avec la bénédiction de l'opinion publique pour affronter un autre dragon. L'ironie de la chose lui plaisait déjà.
Cela le forcerait à mettre de coté sa politique anti-moldue quelque temps mais c'était un sacrifice auquel il était prêt à consentir si cela assurait l'efficacité de ses forces contre Satan. Il lui faudrait y réfléchir. Une fois maitre des institutions gouvernementales, les moyens d'entraver son légendaire adversaire se verraient démultipliés mais la cohésion de la population derrière ses dirigeants -ou plutôt son dirigeant, car Voldemort ne comptait pas partager son pouvoir avec quiconque, ses Mangemorts ne seraient jamais que des marionnettes au service de ses souhaits- avait toujours une importance capitale quand un pays s'engageait dans la guerre.
Le 16 mars, ses partisans tueraient Scrimgeour et prendraient la tête du Ministère de la Magie. Demain... L'imminence de ce moment crucial l'en rendait encore plus avide et impatient.

La déclaration de Nancy fendit la bouche sans lèvres du Lord d'un sourire satisfait. La soumission des autres lui faisait bien souvent cet effet. Il siffla :

- Alors rentre chez toi et prends des forces, ton allégeance toute fraiche sera rapidement éprouvée. Macnair, tu restes.

Voldemort songeait à ce Nanuak qui sommeillait depuis 65 millions d'années quelque part en Angleterre. Si proche... La voyante que Lestrange et Dolohov étaient censés lui ramener devrait lui permettre de le localiser plus précisément. Alors le Seigneur des Ténèbres enverrait Nancy avec un ou deux autres Mangemorts plus expérimentés pour le lui rapporter. La jeune fille y verrait certainement une marque de confiance qui la rendrait encore plus soucieuse de la performance, et le Lord y trouverait une occasion de la faire tester sur le terrain en même temps que la possibilité de libérer un fidèle chevronné pour le lancer sur la piste d'un Nanuak plus éloigné.

Quand Nancy fut sortie après avoir esquissé une dernière révérence, l'attention de Voldemort se focalisa sur Walden.

- Mon cher ami Walden... reprit-il d'une voix doucereuse en se mettant à lui tourner autour d'un pas extrêmement lent, évoquant un vautour. Un vautour à l'horrible faciès de reptile et aux yeux rouges qui ne faisaient pas du tout effets spéciaux prêtant à rire mais terriblement réel. Ta présence ici sans ton apprentie désormais marquée doit t'étonner... Je ne me répandrai ni ne m'attarderai en félicitations. N'est-ce pas l'un des devoirs les plus inflexibles d'un bon serviteur que de ramener de bons éléments à son seigneur ? Une fois de plus, l'ironie perçait dans ses intonations comme dans l'expression de son visage.
Il s'arrêta face à lui. A dire vrai j'ai assez longuement hésité avant de parvenir à certaines conclusions sur toi... Il y a des décisions à ne pas prendre à la légère, tu comprends...

Un langage que Walden pourrait percevoir comme à double sens alors que Voldemort était ignorant de ses velléités traitresses. Le sérieux le plus mortel reprit possession de ses traits terrifiants.

- Ta novice vient de prêter serment. Mais ton propre serment est-il toujours d'actualité, Walden ? Est-il toujours aussi solide que tu me l'as juré à l'époque ? Malgré les erreurs que j'ai pu faire ces derniers mois, es-tu toujours prêt à me servir jusqu'à la mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 35 ans.

Nationalité : Anglaise.

Lieu de vie : Chez lui avec Ron et ses 10 pits.

Métier/Activité : Ex-bourreau, Mangemort.

Statut du sang : Sang Pur.

Baguette : Il l'a toujours sur lui, ça te va ?

Epouvantard : Ses enfants malheureux, attaqués ou morts.

avatar
Espion humain pour le compte de Seytan
Walden Macnair
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Dim 18 Mar 2012 - 21:19

Quelle putain de fierté il avait d'être celui qui avait amené Nancy jusque là. Il savait qu'il devait pas s'accorder un mérite trop grand, parce qu'elle était prédisposée à devenir Mangemort avant de le rencontrer, c'était pas lui qui l'avait complètement convaincue. Il n'aurait sans doute pas réussi si elle n'avait pas été la jeune fille torturée qu'elle était, si ça avait été une meuf comme les autres. Ou alors, il aurait réussi mais pas avec autant de succès, parce que pour être un bon Mangemort il fallait la conviction, la force des idées, mais surtout il fallait aussi ce petit quelque chose qu'ils avaient tous et qui faisait peur à tellement de monde dans la communauté magique comme Moldue : suffisamment de folie pour tuer quelqu'un sans être rebuté, sans s'en vouloir, et en jouir. Ce n'était pas quelque chose d'acquis. Nancy n'avait pas appris tout cela grâce à Walden, il en était conscient. Il savait qu'elle avait en elle ce quelque chose qui la pousserait toujours à chercher la violence, le mal fait à l'autre. Ça ne l'empêcherait pas d'aimer certaines personnes, Walden aimait sa famille comme un fou. Mais il aurait toujours besoin de prendre sa jouissance dans la torture et la mort, tout comme il la prenait, d'une autre façon, dans le sexe.
Nancy avait peut-être été conditionnée par son passé difficile à devenir ainsi. Mais l'opinion du Mangemort sur ce point était qu'elle avait ce grain de folie qui l'avait rendue assez forte pour surmonter tout ça et trouver dans la douleur des autres une sorte de bonheur pour elle. Les filles qui avaient pas ça et qui enduraient les mêmes choses que Nancy étaient brisées à vie, incapable de se relever. C'était pas le cas de sa protégée, elle avait un but maintenant, et elle faisait officiellement partie d'un groupe qui serait à même de veiller sur elle.

Il n'avait pas quitté des yeux toute l'action et avait presque ressenti la douleur de Nancy quand la marque fut sur son bras. Il se rappelait comme si c'était hier de sa propre douleur, de sa propre émotion quand ça lui était arrivé. Bordel, qu'est ce que le temps passait vite. Maintenant il en était là, avec presque 20 ans de plus, et c'était lui qui amenait une nouvelle recrue. Nancy se retrouva à genoux devant le Seigneur et lui dit exactement ce qu'il fallait dire, si bien qu'un sourire se dessina sur le visage de Walden. Il était fier d'elle, bordel, tous les efforts qu'elle avait fait depuis qu'ils se connaissaient, il les avait bien vus. Et c'était pas les remarques goguenardes de son Maître qui y changerait quoi que ce soit, il savait ce que Nancy valait, et il savait que lui aussi le verrait bien assez vite. Quand il croisa son regard, il comprit ce qu'elle voulait lui dire et il lui répondit par un sourire sincère et un regard plein de fierté pour elle. Il avait toujours rêvé qu'un de ses mômes se retrouve à la place qu'elle occupait à présent, il avait jamais réussi avec aucun des deux, mais quelque part, avec Nancy, il se rattrapait.
Tout ce qu'il espérait, c'est qu'il avait pas signé son arrêt de mort en faisant ça. Ouais, Nancy voulait d'elle-même être Mangemort depuis longtemps, et c'est ce qui le déculpabilisait. Il ferait tout ce qu'il pouvait encore faire pour la convaincre de... tourner un peu sa veste. C'était pas pour apporter de nouvelles recrues à Satan -il en avait déjà bien assez comme ça- mais pour le salut de son âme, aussi ironique que ça puisse paraître. Deux jours auparavant, Walden avait été en Enfers, et il en était encore assez retourné. Satan avait été bien clair, même si le Mangemort n'en avait jamais douté : ses camarades qui restaient du côté de Voldemort ne bénéficieraient d'aucun traitement de faveur. Alors que toutes les autres créatures des Enfers joueraient à la belote sur Terre, eux passeraient leur éternité à souffrir en Enfers. C'était con, surtout quand on était sûr qu'il n'y avait aucune rédemption possible... Bref, Walden essaya de penser à autre chose. Il n'y avait pas trop de risques que Voldemort se doute de quoi que ce soit, Satan avait assez arrangé son cerveau pour être sûr que même le plus grand Légilimens de tous les temps ne soit pas au courant ni des pensées, ni des actes de son Mangemort.

Mais quand son Maître dit à Nancy de partir et à Walden de rester, ce dernier eut un petit doute quand même. Doute vite balayé : si Voldemort savait ça il l'aurait torturé et tué publiquement, pour l'exemple. Là, ils allaient être seuls.
Allez mec. Sang-froid. Ça peut rien être de grave. Il peut rien voir, rien savoir, à part peut-être le fait que t'aies couché avec David parce qu'à l'époque ton esprit était pas caché. Mais t'as bien le droit de faire ce que tu veux de ton cul nan ?
Malgré ce sang-froid qu'il gardait, Walden se sentit un peu fléchir quand Voldemort s'avança vers lui en disant que certaines décisions n'étaient pas à prendre à la légère. Bordel de merde, qu'est ce qu'il voulait dire par là ? Et ce fut encore pire quand le Seigneur des Ténèbres lui demanda si son propre serment était toujours d'actualité. Une seule pensée vint à l'esprit du bourreau tandis qu'il sentit une sueur froide couler le long de son dos « il sait tout ». Mais très vite, il se ressaisit. En fait il ne se serait pas ressaisit si vite si la voix de Samir n'avait pas raisonné dans sa tête. « Il peut rien savoir, bébé. Stresse pas, sinon là il le verra. Fais moi confiance, c'est impossible. ».

Le Mangemort garda son self control, tout ce qu'il avait toujours appris depuis qu'il était au service de Lord Voldemort. Il avait appris des sorts, ouais, des façons de tuer aussi, mais ce qui avait nécessité le plus d'efforts de sa part c'était de pas céder à l'impulsion de la jeunesse en faisant tout et n'importe quoi. Du sang-froid, tout le temps, en plein combat comme quand tu dois mentir effrontément devant un Auror qui t'attrape. Contrôler toutes les émotions en toi, c'est ce qui te sauve dans un monde de ouf comme ça. La douleur, la colère, la tristesse, la peur, rien ne devait transparaître. Et si t'as l'air indifférent... Tu peux t'en sortir.
Fort de tous ses entraînements et de sa quasi-certitude que Voldemort ne pouvait rien savoir de sa nouvelle allégeance, Walden se sentit la force de mentir avec conviction. Après tout, même si le Seigneur le tuait, il finirait où ? En Enfers... Et il espérait avoir marqué assez de points pour que David accepte de le laisser sortir, au moins de temps en temps pour apporter un petit pot de beurre à ses gosses.
Il regarda Lord Voldemort dans les yeux et hocha humblement la tête.


- Oui Maître, il est même bien plus solide que celui que je vous ai fait quand j'avais 17 ans. Y'a tellement d'eau qui a coulé depuis, notre engagement dépasse de loin le fait de purifier la race. Et vous voyez, je suis toujours là et je resterai là jusqu'à la fin.

Depuis quand t'as plus dit autant de conneries en une seule phrase, mon gars ? T'inquiète, le tout c'est de le dire avec suffisamment de conviction et de dévotion. Ça passe ou ça casse.
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 17 ans.

Nationalité : Britanique.

Lieu de vie : Une petite chambre à Bermondsey. "The Rookery" pour être précise.

Métier/Activité : Ancienne prostituée est devenue mangemort à plein temps.

Baguette : Bois de if particulièrement flexible mais resistant. 26.1 cm avec plume phénix efficace pour les sortilèges.

Patronus : aucun.

Epouvantard : William Hubbard.

avatar
Humain(e)
Nancy Sykes
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Jeu 29 Mar 2012 - 18:16

Le coeur de Nancy vibrait d'une toute nouvelle force. Elle savait enfin se qu'était la vie. Se sentir vivante, être marquée d'une mission. Elle se releva enfin et pu constater qu'elle avait dut faire une bonne impression au Seigneur des Ténèbres, car, dans tout les cas Il ne l'avait pas tuée, et mieux encore elle était marquée à présent.
La jeune fille osa lever son regard vers celui du Maitre. Elle donnait tout ce qui lui restait pour la cause des mangemorts, et en son âme elle se jurait de donner sa vie pour servir ce puissant sorcier qui lui donnait enfin une chance d'exister. Si on demandait à cette enfant si elle avait été un jour heureuse dans sa vie, voilà ce qu'elle répondrait sans hésiter : toute mes malheurs m'auront conduit à cet apogé de grandeur et de fierté. Le bonheur importait peu, à présent elle avait un but et c'était tout ce qui lui fallait. Se battre pour son idéologie et vivre enfin pour une raison. Et malgré son bonheur elle ne pu s'empêcher de penser à William Hubbard, ah si il pouvait la voir à cet instant. Si seulement il pouvait voir qui elle était devenue. Et si seulement il pouvait imaginer ce qu'elle allait faire de lui.
Son père adoptif avait été tué par sa main, elle n'avait plus à se prostituer grâce à Walden, et maintenant le fille devenait une vraie sorcière. On ne pouvait rêver plus.

La voix sifflante et glacial du Lord résonna dans la petite pièce sombre. Elle pouvait partir. Son coeur se serra elle aurait aimer rester davantage auprès de Lui et de son si cher mentor. Mais le Seigneur des Ténèbres dut lire dans ses pensées car aussitôt il ajouta que bientôt son allégence serait récompensée. Une mission peut-être. Oh comme son visage, si gris et vieillit par les épreuves, se transforma. Ses yeux verts pétillèrent de reconnaissance d'impatience et d'espoir, et ses lèvres se fendirent en un délicieux sourire.
Macnair devait rester. C'est donc après lui avoir lui sourit timidement, et après s'être de nouveau inclinée devant son cher Maitre qu'elle s'éclipsa. Arrivée dans la rue tout aussi lugubre elle transplana directement à la Rookery. Elle ne pouvait imaginer ce qui attendait Walden. De plus son coeur débordait de joie. Aussitôt arrivée elle remonta la manche de sa robe et caressa avec plaisir sa marque. C'était encore plus beau que dans ses rêves les plus fou. Elle couru chercher sa bouteille de gin, posée sur le rebord de la fenêtre pour restée fraiche, puis en coula un peu dans un verre avec de l'eau. Cette fois ce ne serait pas des larmes qu'elle tenterait de faire disparaitre, mais sa reussite qu'elle allait fêter. D'un coup de baguette une musique des sixties débuta dans la petite chambre, et tout en dégraphant sa robe elle se mit à danser.
La prostituée, femme battue, et enfant abandonnée, état devenue Nancy Sykes, mangemort!!
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Lun 2 Avr 2012 - 18:50

- En effet nos premiers objectifs sont quelque peu dépassés pour le moment, reconnut Lord Voldemort en opinant brièvement de son effrayant faciès reptilien. Mais ils redeviendront notre priorité dés lors que nous aurons enrayé l'obstacle qui se dresse entre nous et nos projets pour un monde meilleur... Nonobstant les quatorze longues années de ma disparition pendant lesquelles tu ne m'as pas beaucoup cherché, tu m'as toujours bien servi, il est temps de te récompenser autrement qu'en te fournissant toujours plus de victimes.

Même lorsqu'il ne s'insinuait pas dans votre esprit, le regard du Seigneur des Ténèbres restait perçant. Et insondable comme une vitre teintée. Derrière le feu calme mais déterminé de ses prunelles, il scrutait les réactions de son Mangemort avec une attention digne d'un serpent à l'affut dans les hautes herbes. Macnair avait intérêt à se montrer à la hauteur non seulement dans la tâche que Voldemort s'apprêtait à lui confier mais aussi dans sa ferveur reconnaissante de se la voir attribuée. Le caractère ardu de cette mission en faisait un cadeau empoisonné, mais quelles que soient les difficultés présentées par ses requêtes ses serviteurs devaient chaque fois les recevoir comme un honneur. Ce qu'ils faisaient généralement sincèrement. Plus leur charge était lourde et délicate plus ils étaient heureux car ils y voyaient la preuve d'une grande confiance de la part de leur maitre. Rêves enfantins dont Voldemort se moquait, parfois ouvertement, d'autres fois plus sournoisement, car il savait aussi les utiliser pour manipuler ceux qui étaient assez éperdus d'idolâtrie pour lui -naïfs, stupides ..?- pour croire qu'il les estimait réellement.

- Ce n'est pas un choix facile à faire, la réflexion demande beaucoup de stratégie et tu ne seras peut être même pas à la hauteur de mes espérances, mais par tes capacités magiques et ton sens pratique fait de raisonnements censés et d'adaptation il me semble que tu es l'homme qu'il me faut.

Voldemort ne croyait pas si bien dire en évoquant la capacité d'adaptation que possédait Walden Macnair. Une faculté si bien développée chez lui qu'il n'avait pas hésité durant des années avant de retourner sa veste pour rejoindre un camp plus garant en matière de survie et d'existence agréable. Un instinct naturel à tous les êtres animés. De ceux que le Seigneur des Ténèbres méprisait mais nécessaires à la préservation de la vie sur Terre. Le bourreau avait beau être issu d'une famille modeste, il était loin d'être idiot. Voldemort avait déjà pu constater comme un langage cru pouvait être aussi persuasif et répercutant sur les esprits qu'un discours empli de jolies tournures de phrases et de grands mots tant qu'il se nourrissait de conviction. Macnair avait cette intelligence de savoir cerner avec justesse tous les intérêts en présence et son parler populaire rendait son personnage plus accessible et plus sincère aux yeux de ses interlocuteurs que les ambassadeurs tirés à quatre épingles dans leur costume impeccable, virtuoses des phrases alambiquées qui les engageaient sans les engager.

La voix sifflante du Lord retentit à nouveau sans que le Mangemort ait pu émettre le moindre son. Le Seigneur des Ténèbres ne tolérait pas qu'on prenne la parole avant qu'il en ait fini avec elle.

- Tu as un certain talent pour la diplomatie, Macnair. Lord Voldemort n'oublie pas à qui il doit les géants ralliés à notre Cause. Tu as su les convaincre d'accepter mon offre et gagné leur respect. J'ai un nouveau petit travail de ce type à te proposer... en mille fois plus délicat, mais où serait le mérite sinon ? Quand Farrar aura tué le Maitre-Vampire de Londres, tu prendras sa place. Je veux le contrôle absolu des activités vampiriques dans cette ville. Voire, pourquoi pas, du pays. Si tu arrives à étendre ton influence au delà de la capitale...

Avant d'entrer dans les détails il se tut, scrutant les réactions de Macnair à la petite bombe qu'il venait de lui jeter dans les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 35 ans.

Nationalité : Anglaise.

Lieu de vie : Chez lui avec Ron et ses 10 pits.

Métier/Activité : Ex-bourreau, Mangemort.

Statut du sang : Sang Pur.

Baguette : Il l'a toujours sur lui, ça te va ?

Epouvantard : Ses enfants malheureux, attaqués ou morts.

avatar
Espion humain pour le compte de Seytan
Walden Macnair
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Jeu 5 Avr 2012 - 22:32

Tout le corps de Walden se crispa quand il comprit, assez vite, que le Seigneur des Ténèbres voulait lui confier une mission. S'il s'était attendu à ça... Lui, le traître, qui avait retourné sa veste en voyant ses propres avantages, se révélait être, aux yeux de Lord Voldemort, le plus à même de tous ses serviteurs pour exercer une mission. Le Mangemort ne savait pas en quoi elle consistait, mais son cerveau fonctionnait à toute allure : soit ça pouvait lui faire de bons points pour se faire bien voir par Satan... Soit au contraire ça serait une mission qu'il ne pourrait pas faire dans les conditions qui étaient les siennes, et qui ferait précipiter son départ.

De toute façon, il était bien parti pour savoir là. Son cœur battait de plus en plus fort à chaque parole de celui qu'il appelait encore « Maître », et il se sentit presque coupable quand le Seigneur vanta ses capacités magiques, mais surtout ses capacités d'adaptation. Bordel, s'il savait. Mais heureusement, il peut pas savoir alors pense pas trop fort quand même, mec.
Et maintenant il enchainait sur un talent pour la diplomatie et la mission réussie des géants. Walden baissa la tête modestement, il avait été heureux que le Seigneur remarque la difficulté de cette tâche, parce que lui-même avait bien cru qu'il allait devoir rentrer avec un échec. C'était en effet son talent pour la diplomatie qui lui avait permis de réussir, mais ça je te le raconterais peut-être un jour.
Quand la nouvelle tomba, Walden eut une sorte de vertige comme s'il n'arrivait pas à prendre l'entière mesure de la mission qui lui était confiée. Prendre la place du Maitre-Vampire de Londres. Bordel de merde. Putain de bordel de merde, il n'arrivait même pas encore à voir tout ce que ça impliquait, mais c'était une saloperie de bonne place ça... A la fois pour se faire bien voir auprès de David -et ouais, il contrôlerait des vampires officiellement pour le Seigneur des Ténèbres, officieusement et indirectement pour Satan-, et en même temps pour garder sa couverture autant que possible.
Il avait du mal à y croire, en fait, plus que cette place qui lui tendait les bras, il était... Flatté. Il ressentait en lui une reconnaissance toute servile, comme s'il avait attendu ce moment depuis le jour où, comme Nancy, il s'était fait marqué. Ouais, Voldemort lui avait déjà montré indirectement qu'il était fier de lui, déjà à son retour quelques années auparavant, il n'avait pas été aigri contre lui comme il avait pu l'être avec d'autres. Et puis après, toutes les missions qu'il avait pu lui donner -dont celle sur les géants-, avait prouvé qu'il n'était pas mécontent de lui. Rien que le fait d'être toujours en vie montrait que le Seigneur des Ténèbres était assez satisfait de ses services. Mais en fait là, ça dépassait toutes ses espérances. Est-ce qu'il aurait pu croire que lui, Walden, serait un jour amené à avoir un poste de ce niveau ? Carrément pas. Carrément pas parce que depuis qu'il faisait partie des Mangemorts, il avait remarqué que même s'il était de Sang-Pur, il y avait beaucoup de mieux-nés que lui. Et il était convaincu depuis sa jeunesse que ce serait toujours ceux-là qui auraient les places les plus importantes, comme dans la vie normale.
Lord Voldemort était révolutionnaire en ce qu'il voulait accorder une place de diplomate à un mec qui avait grandi dans une richesse très relative, jurait comme un charretier à chaque phrase qu'il prononçait et fumait des joints comme un Moldu. Et pour tout ça, Walden lui était extrêmement reconnaissant, tout traitre qu'il était.

Le cœur battant à tout rompre, il s'approcha un peu plus près de Voldemort et s'inclina respectueusement pendant quelques secondes avant de prendre la parole. Il voulait bien montrer que malgré son apparence digne, il ressentait vraiment de la reconnaissance. C'était paradoxal tout ça, parce qu'il ressentait en cet instant une ferveur sans nom à celui qu'il avait déjà abandonné. Mais c'est parce qu'il savait la valeur de ce que venait de lui accorder le Seigneur des Ténèbres. Lord Voldemort n'accorderait jamais une mission à pareille à quelqu'un qu'il ne trouverait pas compétent. Et pour ça, Walden savait qu'il avait de quoi le remercier, et de quoi être fier et reconnaissant.


- Maître c'est un... Putain, j'y crois pas. Mec, calme ta joie, si t'as réussi à retenir le « c'est un truc de ouf », c'est pas pour sortir un « putain » comme si tu parlais à ton keum... Excusez-moi. J'ai du mal à me contenir c'est vraiment... C'est un très grand honneur que vous faites de me faire confiance, Maître. Je ne vous décevrai pas vous pouvez en être sur.Tu parles.

Il s'inclina à nouveau, modestement, avant de faire un pas en arrière. Tout se bousculait dans sa tête, il avait tellement de questions à poser et il ne savait même pas par où commencer. Mais soudain, il sembla prendre conscience de quelque chose. Un truc qui avait vraiment son importance. Il eut un regard un peu paniqué quand il reprit la parole, avant de poursuivre, il voulait s'assurer d'une chose.


- Vous... Vous voulez pas que je devienne un vampire, hein ? Les vampires perdent leurs pouvoirs magiques...

Avec sa condition de Mangemort, Walden en savait un bon paquet sur les vampires et tout ce qui y touchait. Et il avait jamais entendu parler d'un Maitre-Vampire humain. Si le Seigneur des Ténèbres voulait que Walden lui prouve sa fidélité jusqu'à devenir vampire pour lui... C'était chaud. Il y avait peut-être des tas d'avantages à devenir une créature pareille, mais l'inconvénient de ouf était la perte des pouvoirs. De sa vie le Mangemort ne voulait pas avoir à vivre ça. Ce serait pour lui comme perdre sa bite, et ça c'était pas rien.
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Ven 13 Avr 2012 - 14:02

La reconnaissance dévote qui brillait dans les yeux de Macnair, l'allégresse qui le rendait confus et habitait son être, retroussèrent la bouche sans lèvres du Seigneur des Ténèbres en un rictus de suffisance qu'une pointe de sarcasme vint accentuer.

- Non, je ne te demanderai pas de devenir toi-même l'une de ces créatures arrogantes et impures, s'amusa le sombre sorcier qui aurait pourtant mieux fait de les prendre en exemples en ce qui concernait l'entretien de sa dentition. Avec les pertes récentes dans notre camp, laisser se perdre une seule goutte de sang-pur supplémentaire serait un gaspillage sacrilège. Du reste les vampires Nouveaux-Nés sont trop faibles, c'est en tant qu'humain que tu auras le plus de chances de t'imposer à la communauté de Londres. Farrar te déblayera le terrain, et tu pourras compter sur le soutien de quelques autres de tes camarades pour asseoir ton autorité et la maintenir, tu n'hésiteras pas non plus à menacer les réfractaires de mon intervention personnelle au besoin. Mais ne t'attends pas à une mission de santé parce que tu resteras au pays. Portés par sa voix sifflante, les mots de Voldemort se répercutaient en écho envoutant dans la sinistre pièce. Contrairement aux loups-garous qui sont tout en force brute, les vampires sont avant-tout des entités psychiques. Leur esprit est surpuissant et la plupart aime se servir de leur intelligence pour intriguer comme les gens de cour moldus. Les vampires sont des créatures vicieuses, Walden. Ce n'est pas parce qu'elles auront l'air soumises que ça sera forcément le cas, il te faudra avoir des yeux et des oreilles partout en t'assurant la loyauté de quelques-uns à l'intérieur du nid. Mais ce n'est déjà plus mon problème... , susurra-t-il avec une complaisance ironique. Je te place à ce poste, les moyens que tu mettras en œuvre pour le garder ne m'intéressent pas, mais ne me déçois pas. Tu prendras tes nouvelles fonctions dans la semaine.

Le Seigneur des Ténèbres scruta le Mangemort d'un œil perçant, lui signifiant de poser les questions qu'il avait ou de prendre congé le cas échéant.
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 35 ans.

Nationalité : Anglaise.

Lieu de vie : Chez lui avec Ron et ses 10 pits.

Métier/Activité : Ex-bourreau, Mangemort.

Statut du sang : Sang Pur.

Baguette : Il l'a toujours sur lui, ça te va ?

Epouvantard : Ses enfants malheureux, attaqués ou morts.

avatar
Espion humain pour le compte de Seytan
Walden Macnair
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   Jeu 10 Mai 2012 - 22:38

Waw. Walden avait écouté chaque mot avec toute l'attention du monde. Il voulait vraiment rien faire de travers, mais tout ça ça lui paraissait encore un peu abstrait. Il verrait bien quand il y serait. Déjà, la première des choses à faire serait de prévenir Satan de sa nouvelle place. Si c'était pas quelque chose qui déchirait, ça. Il était officiellement pour Voldemort mais les vampires qui seraient sous ses ordres serviraient indirectement Satan... Jusqu'à ce que ça soit su et qu'ils soient tous avec David. Et ce dernier serait sûrement content que Walden lui ramène des vampires, même s'il ne l'avait pas choisi, nan ?
Au moins, il avait pas à devenir un vampire. Il aurait été prêt à prendre tous les risques du monde, mais pas à devenir un vampire. C'était hors de question, il tenait trop à sa mortalité. Il aurait peut-être signé tout de suite quand il était plus jeune mais maintenant qu'il connaissait mieux ces créatures, il savait qu'il n'avait aucune raison de les envier. Pour rien au monde il n'aurait accepté de perdre ses pouvoirs. Bref, ici le problème se posait pas, et c'était tant mieux.

En attendant que Marc ait buté le mec dont il allait prendre la place, Walden savait ce qu'il avait à faire : se renseigner immédiatement sur comment faire pour réussir à se faire respecter chez les vampires. Et il avait dans son entourage une personne qui pourrait l'informer bien mieux que n'importe quelle encyclopédie. Mais fallait mieux pas y penser trop fort pour l'instant.

Il s'approcha de quelques pas de celui qui était encore son Maitre et inclina respectueusement la tête.


- Je peux vous assurer que je vous décevrai pas, Seigneur. Merci pour... votre confiance en moi.

S'il savait putain, s'il savait. Après s'être éloigné de son Maitre, Walden attendit celui-ci lui dire qu'il pouvait partir pour transplaner, la tête remplie de tout ce qu'il avait à faire. Avant tout, informer David de sa promotion.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: En route pour la gloire (sujet fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 

En route pour la gloire (sujet fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En route pour la gloire (sujet fini)
» Allez hop, en route pour l'aventure ! ♪
» WWE Supercard
» Le 09 juin... En route pour les plaquettes...
» En route pour les havres gris ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Necronomicon :: Autre part en Angleterre. Ou bien caché.... :: La maison des Jedusor :: Bureau du Maître-