AccueilMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)   Ven 15 Aoû 2014 - 16:33


Elle me donnera satisfaction, fit Voldemort dont les yeux rougeoyants ne s'étaient pas détachés de la porte que Sylvanas avait refermé derrière elle après son départ. Que penses-tu de ma prédiction, Sibylle ?

Oui je pense qu'elle vous donnera satisfaction et qu'elle sera très zélée dans ses contrôles. Dit Cassandre qui avait vu comme Sylvanas se ferait une joie d'aller embêter les pauvres gens qui travaillent chaque jour dans un bar à la sueur de leur front. Par ailleurs, elle va prendre une jeune fille sous son aile avec Macnair. Celui-ci viendra demain prendre... une personne que vous gardez.


Encore une jeune fille ? répondit le Lord sans cacher l'étonnement sardonique que la nouvelle lui inspirait. C'est à croire qu'aucun jeune homme n'ose l'approcher, ou qu'il en fait autre chose que de nouvelles recrues.

Sa voix était restée égale à elle-même, c'est à dire glaciale, mais son ton avait donné dans l'amusement. La nouvelle de sa victoire de ce soir sur l'Ordre et les Narniens, et par là-même aussi un peu sur Satan, avait mis le Seigneur des Ténèbres de bonne humeur. En fait, il ne se rappelait plus de la dernière fois où il s'était senti aussi euphorique et confiant et cette seule pensée renforçait ses bonnes dispositions.

En plus le sort de dissimulation qu'il avait testé sur la voyante, son plus précieux trésor du moment, afin de la cacher aux yeux du Monde pour qu'aucun ennemi ne puisse s'en emparer avait l'air de bien fonctionner. Il songea qu'il serait intéressant de convier l'un des vampires du clan de Londres à venir lui rendre une petite visite et voir s'il avait l'air de sentir quelque chose. Sans lui dire la véritable raison de la convocation. Il trouverait bien un prétexte à celle-ci et ne s'inquiétait pas pour sa crédibilité car il se savait parfaitement capable de rivaliser avec un vampire sur le plan de l'Esprit.

Tu restes encore un peu avec moi, Sibylle , dit-il et il alla s'asseoir à son bureau.

Il médita un peu sur les priorités politiques qu'il fallait établir et les moyens pour les mettre en place, pensa au procès de Stan Rocade qui devrait avoir lieu dans les jours suivants et à la meilleure manière de le mettre en scène pour encourager la population à perdre toute méfiance contre ce brusque changement de gouvernement. Et que faire de mieux pour ça que de donner au peuple ce qu'il voulait ? Les gens craignent pour leur vie, alors donnons-leur la sécurité. Lord Voldemort savait bien qu'il ne pourrait jamais garantir la sécurité absolue de tous, de toute manière cela ne l'intéressait pas et il n'en avait pas l'envie non plus, mais l'illusion de la sécurité suffirait. Il fallait que le nouveau gouvernement parvienne à donner un regain d'espoir aux sorciers, il fallait que les dirigeants aient l'air de bien saisir tous les dangers qui guettaient le pays, de s'en préoccuper sincèrement et de tout faire pour arranger la situation.

Pour l'instant les gens avaient encore peur des Mangemorts, alors le gouvernement de Voldemort ferait semblant de les traquer, ils organiseraient des arrestations et monteraient de faux procès, tantôt d'acteurs, tantôt d'innocents qu'ils souhaiteraient voir mis hors d'état de nuire et les gens seraient contents. Toutes ces démonstrations d'efficacité les persuaderaient de la légitimité du nouveau régime. Même ceux qui seraient la cible privilégiée de celui-ci n'auraient pas trop à se plaindre tant que Satan et ses forces ne seraient pas neutralisées car épurer la race des sorciers n'était plus la première priorité du mage noir. S'il y avait chasse des sangs impurs, elle serait officieuse et ne toucherait donc que quelques individus malchanceux. Lord Voldemort connaissait trop ses partisans pour savoir que certains d'entre eux ne pourraient pas s'empêcher de se livrer à l'application pratique de leurs convictions profondes et s'il espérait que ces pulsions se limitent à quelques éclats de temps à autre, afin de ne pas leur faire perdre trop de temps dans leur but premier qui était de vaincre Satan, il ne comptait pas non plus les prohiber. Il avait compris depuis longtemps que la violence rustre des tortures physiques dont ses suivants aimaient user sur les ennemis de leur idéologie ne pouvait pas se contenir. L'humain restait un animal, cela le sombre sorcier ne pouvait pas l'oublier devant le spectacle consternant de ses propres sbires et de leurs démons. Lui était bien au dessus d'eux, après toutes les expériences surnaturelles qu'il avait vécues il était bien plus qu'humain, et pourtant certaines choses continuaient à lui échapper...

Le troisième œil par exemple. Un don excessivement rare, si rare que le Seigneur des Ténèbres, furieux qu'une branche de la magie puisse lui demeurer un mystère impénétrable, avait fini par se dire qu'elle était indigne qu'il s'y attarde davantage. Mais de toute évidence, la divination était un don bien pratique. Cassandre Rosenberg ne cessait de lui en faire la démonstration -même si ce qu'elle voyait ne méritait pas toujours qu'elle le dise, mais cela c'était l'avis du cynique sorcier qu'était Voldemort et il se gardait bien de lui dire pour ne pas risquer de perturber ses visions en l'agressant sur leur utilité douteuse. Malgré cela, la fascination du mage noir pour le troisième œil ne cessait d'augmenter en même temps que sa curiosité. Comment cela fonctionnait-il ? La réponse ne lui venait pas et il n'aimait pas rester dans l'incompréhension alors qu'il se savait si puissant.

Lord Voldemort avait besoin d'appréhender chaque chose qui jouait un rôle dans sa montée en puissance, il aimait ça, parce que comprendre les mécanismes d'un objet vous permettait de l'utiliser au maximum de ses capacités et dans votre meilleur intérêt. C'était la même chose pour un concept et cette compréhension serait sans doute la raison pour laquelle le Seigneur des Ténèbres parviendrait à instaurer un régime d'illusions en Angleterre. Peut-être au point de pouvoir un jour réussir à se faire passer pour le seul salut de l'humanité et être suivi par toute une population, même par les pans que son pouvoir menacerait une fois l'ennemi commun rendu aux abîmes éternels.

Cela faisait de longues secondes que Voldemort fixait Cassandre avec intensité lorsqu'il lui demanda :  

Pourquoi toi, Sibylle ? Pourquoi t'avoir choisie toi pour posséder un tel don, un don que même le plus grand sorcier du monde ne peut avoir ? D'ailleurs est-ce que quelqu'un t'as vraiment choisie ? Est-ce Aslan ? Les anges ? Ou une autre forme de pouvoir cosmique désincarné qui frapperait au hasard tous les deux ou trois siècles pour élever un humain au dessus de tous les autres en lui donnant ce pouvoir grandiose de connaître l'avenir... ? Éclaire-moi.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 25 ans

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Actuellement capturée chez Voldemort =(

Métier/Activité : Actuellement voyante privée de Voldemort =(

Statut du sang : Sang mêlé

Baguette : Bois de bouleau, couleur beige, très résistante à la flexion. 26.4 cm et ventricule de dragon !!

Patronus : Belette

Epouvantard : Voldemort qui la torture

avatar
Voyante humaine au service du Bien
Cassandre Rosenberg
MessageSujet: Re: L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)   Ven 15 Aoû 2014 - 19:04

Pendant un instant, après que Lord Voldemort se soit un peu étonné que ce soit encore une jeune fille qui s'approchait de Macnair pour être sa recrue, la voyante ne sut pas si c'était du lard ou du cochon. Est ce que le sorcier voulait vraiment une réponse à cette question ? auquel cas elle n'était pas pour le moment en mesure de répondre Laughing ou est ce qu'il s'étonnait seul, en faisant un peu une... blague sur ce fait qui lui paraissait... amusant ? Oui, il était assez étrange d'associer "Lord Voldemort" avec les mots "blague" et "amusant", c'est pour cela que Cassandre fut quelque peut destabilisée et qu'elle ne répondit rien, elle se rendit compte un instant plus tard qu'elle avait bien fait de garder le silence car son hôte n'attendait apparemment pas de réponse à ce mystère étrange sur les relations entre Macnair et les jeunes filles Laughing

Elle pensait justement à se carapater dans sa chambre quand le sorcier lui ordonna de rester avec elle. Le coeur de la voyante se mit à battre encore plus fort dans sa poitrine, elle avait bien compris que pour lui, elle n'était rien d'autre qu'un objet qui lui permettait d'avoir plus de pouvoir. S'il ne la traitait pas trop mal, c'était parce qu'il était conscient que le troisième oeil était un organe très sensible qui pouvait complètement se braquer et être capricieux, au détriment même des souhaits de sa maitresse. Mais même si elle savait qu'il n'avait aucun intérêt à lui faire du mal à ou à la terroriser, Cassandre était terrorisée tout simplement parce qu’elle avait grandi et vécu dans la hantise du retour de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom et quand celui-ci était effectivement revenu, c’était comme si un des plus grands cauchemars de la voyante était devenu réalité.
Pire que tout, le sorcier la regarda pendant quelques secondes interminables (pendant lesquelles la jeune femme fut passionnée par le revêtement du sol de la pièce Laughing ) avant de lui demander avec toute l’estime et l’amour qu’il avait pour lui-même pour quelles raisons elle avait eu ce don alors qu’un grand sorcier comme lui ne l’avait pas... si cela n’avait pas été Lord Voldemort en personne, la jeune femme n’aurait même pas jugé utile de lui adresser la parole, se disant qu’il n’accordait du respect à personne et qu’il n’en méritait donc pas !! bien sur, elle avait bien trop peur pour oser lui dire une chose pareille alors qu’elle le pensait de toute ses forces bien qu’elle savait qu’il pouvait lire en elle et qu’elle essayait avec toute la bonne volonté du monde de ne pas penser des choses trop méchantes, de peur de se faire punir Laughing

    Je ne pense pas que ce soit un hasard car cela fait des générations et des générations qu’il y a des voyantes dans la famille. Mais c’est vrai que j’ai plus de pouvoirs que ma tante, ma grand mère et les autres ancêtres avant elles qui ne pouvaient pas communiquer avec les anges et qui avaient juste un instinct surdéveloppé. Pour ce qui est de l’instinct et du sixième sens, il ne fait aucun doute que tous les humains, même les moldus sont capables d’en faire preuve. Il faut simplement être capable de s’ouvrir au monde et à la sphère collective que l’humanité partage.


Cassandre n’osait pas regarder Voldemort dans les yeux pendant qu’elle parlait, elle fixait avec passion le menton du sorcier. En fait, elle était presque « génée » de lui dire cela parce qu’elle savait bien ce que cela sous entendait. Si vous-savez-qui ne pouvait pas faire preuve d’un instinct, même au plus bas niveau, c’était parce qu’il n’était pas suffisamment ouvert au monde, parce qu’il était égoïste, égocentrique et ne voyait que ses intérêts et son pouvoir. Dès lors tout son esprit était tourné entièrement et uniquement sur lui même et sur ses objectifs et il ne pouvait pas faire preuve d’instinct. Il s’était trop éloigné de l’humanité pour pouvoir s’ouvrir à la sphère collective, le pire dans tout cela étant peut-être qu’il s’était volontairement éloigné de cette humanité qu’il méprisait et dont il faisait pourtant partie, malgré ce qu’il en pensait...

La jeune femme, en expliquant cela, essayait de le dire avec les mots les plus neutres possibles pour ne pas avoir l’air de la mère de famille qui explique à sa progéniture qu’il n’est pas gentil avec ses camarades de classe et que cela l’empêchera d’avancer dans la vie Laughing elle savait bien que même pour avoir de l’instinct il ne changerait pas (il avait Cassandre à disposition pourquoi s’embêter Rolling Eyes ) et puis même en s’ouvrant aux autres, il n’était sans doute pas possible qu’il ait des visions comme elle.
C’est ce qu’elle voulait expliquer en continuant d’une voix un peu tremblante comme lorsqu’elle faisait un exposé en première année à Poudlard :

    Mais certaines personnes comme moi ont un sens bien plus poussé que l’instinct. J’ai le troisième oeil mais je peux en plus communiquer avec les anges et, quand ceux ci l’estiment nécessaires, les archanges. Je ne sais pas vraiment pourquoi, peut être que c’est tombé sur moi au hasard comme le don des métamorphomages leur tombe dessus. Mais sans doute aussi que... même si je ne pense pas que toute l’histoire du monde soit prévue par Ceux qui sont là haut... les grandes lignes de tout cela ont été fixées bien avant notre naissance à tous et que nous avons tous nos caractéristiques particulières dans un bagage pour pouvoir nous en servir... d’une façon bonne ou mauvaise. Si vous n’avez pas ce pouvoir je pense que c’est parce que vous... vous avez déjà de grands pouvoirs et de grandes capacités et je ne pense pas que... que le monde soit fait pour... pour que ce soit vous tout seul qui le controliez... C'est mon avis bien sûr je peux me tromper, beaucoup de choses restent non élucidées et le seront jusqu'à ce que nous puissions nous élever à un rang où "on" jugera utile de nous expliquer tout ça.


Il voulait des éclaircissements, il en avait Laughing Cassandre avait essayé d’être diplomate car s’il y avait une chose au monde qu’elle ne voulait pas en cet instant, c’était d’énerver Voldemort Sad mais elle ne pouvait pas non plus inventer une explication à laquelle elle ne croyait pas car il sentirait qu’elle mentait et ça serait peut être pire. La vérité dans tout ça était tout simplement que pour elle, le seigneur des ténèbres n’avait pas le troisième oeil car il avait déjà beaucoup d’outils à sa disposition pour apporter sa construction au monde et qu’il ne fallait quand même pas abuser Laughing surtout qu’il se servait de ses pouvoirs d’une façon qui ne permettait pas de faire évoluer le destin dans le bon sens... quoi que même ceci n’était pas sur. Peut être que tout le mal qu’il faisait permettait à d’autres personnes de faire preuve de leur courage, de se servir de leur don et d’amener le monde dans le bon sens au lieu de mener une petite vie tranquille et que finalement, il n’était qu’un jouet du destin.
Bien sûr elle n'allait pas insister sur ce point, contrairement à Voldemort elle ne pensait pas que la Terre avait été créée pour que lui, simple individu parmi d’autres dans l’Histoire, y exerce une abjecte domination, mais elle n’avait aucune envie de le lui dire... Surtout que parfois il fallait que les gens se rendent compte des choses par eux-mêmes, tout ce que Cassandre pouvait alors faire été de lui donner le peu de clés qu’elle avait et il s’en servirait s’il s’en sentait capable un jour !!

La jeune femme avait aussi essayé de ne pas trop insister sur le fait que Voldemort n’était qu’un humain mais c’était clairement ce qui ressortait de ses propos. Il se croyait supérieur mais pour la voyante, les êtres supérieurs étaient les anges, avec les archanges au dessus d’eux. Puis il y avait Aslan bien sûr I love you eux tous, les humains n’étaient rien de plus que cela et ils devaient se contenter parfois de ne pas comprendre tous les mystères de l’univers en espérant qu’ils arriveraient à s’élever lors de leur mort pour ensuite découvrir tout ce qui leur était pour l’instant caché. Autrement dit, vu tous ses méfaits, l’hôte de Cassandre était bien loin de comprendre pourquoi il n’était pas doué du troisième oeil... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: Re: L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)   Ven 15 Aoû 2014 - 20:20

Et de quoi parles-tu avec les anges ? Que te disent-ils ? demanda avidement Voldemort, les yeux étincelants d'une fascination envieuse. Est-ce qu'ils se sont déjà ouverts à toi de Grands Secrets ? T'ont-ils déjà parlé d'eux et de leur royaume ?  Si c'est le cas raconte-moi !

Le ton autoritaire du Lord n'avait rien à voir avec celui d'un enfant qui réclamait une histoire. Cette femme qui n'avait que le troisième œil pour talent particulier et qui l'avait obtenu sans rien faire, sans mérite, uniquement parce qu'elle avait eu la chance d'être la descendante d'une lignée de voyantes au don plus ou moins développé, pouvait avoir accès à tellement de mystères, tellement d'arcanes qui lui étaient inaccessibles à lui malgré tout son pouvoir. Voldemort l'enviait, il l'enviait terriblement, d'une façon presque maladive. Et si cela pouvait être flatteur, selon les avis, d'être jalousé par celui qu'on décrivait comme le plus grand mage noir du siècle sinon de tous les temps, encore plus grand que Grindelwald, c'était surtout très mauvais pour la santé. Non seulement Tom Jedusor n'avait jamais supporté qu'on le dépasse, mais il avait déjà tué pour remédier à cette situation fâcheuse... Quand il n'avait pas essayé d'absorber la puissance de feu qu'il enviait chez l'autre pour accroître son propre pouvoir à la manière d'un vampire suceur de magie...

Cassandre pouvait s'estimer heureuse de lui être si précieuse, mais quand bien même elle n'aurait plus d'utilité pour lui, Voldemort ne tenterait pas la même chose sur elle. Il savait comme s'il le sentait dans sa chair que le troisième œil ne fonctionnerait pas avec lui. Il se consolait en se disant que Cassandre avait peut être la connaissance de l'avenir, mais qu'elle manquait de la puissance qu'il fallait pour le forger à sa convenance, une puissance dont lui ne manquait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 25 ans

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Actuellement capturée chez Voldemort =(

Métier/Activité : Actuellement voyante privée de Voldemort =(

Statut du sang : Sang mêlé

Baguette : Bois de bouleau, couleur beige, très résistante à la flexion. 26.4 cm et ventricule de dragon !!

Patronus : Belette

Epouvantard : Voldemort qui la torture

avatar
Voyante humaine au service du Bien
Cassandre Rosenberg
MessageSujet: Re: L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)   Sam 16 Aoû 2014 - 10:42

      Les anges ne me parlent pas beaucoup de leur royaume ni de leurs Grands Secrets, ils me transmettent les visions qu’ils jugent utiles. D’autres personnes reçoivent certains secrets, on les appelle des Guides. Certains disent que Gandhi, le moldu Indien en était... d’autres restent dans l’ombre toute leur vie. Ces personnes sont des sortes d’initiées et ont pour but de délivr...


    Cassandre s’était interrompue et son regard soudain fixe aurait pu faire croire au seigneur des ténèbres qu’elle voyait un fantôme voleter juste derrière son épaule droite. Il y eut un silence après lequel la jeune femme récita, dans un français parfait et sans aucun accent anglais :


      Ô toi, le plus savant et le plus beau des Anges,
      Dieu trahi par le sort et privé de louanges,

      Ô Satan, prends pitié de ma longue misère !

      Ô Prince de l'exil, à qui l'on a fait tort
      Et qui, vaincu, toujours te redresses plus fort,

      Ô Satan, prends pitié de ma longue...


    Cassandre cligna plusieurs fois des yeux car quelque chose en elle, son instinct, lui disait qu’il n’était pas utile qu’elle récite ce poème qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Dans certaines circonstances cela pouvait s’avérer utile, pour comprendre la clé d’un mystère, mais elle savait que ce n’était pas le cas en cet instant. Bien que son regard soit fixé sur le corps de Voldemort qui se trouvait devant elle, elle ne le voyait pas. Elle était seulement consciente de sa présence et c’est la raison pour laquelle elle dit à haute voix ce qu’elle voyait devant elle.

      Elle s’appelle Lady Wilkes... elle vit dans l’Australie profonde avec son mari qui est cow boy, elle... le nanuak est là quelque part mais je ne sens que sa présence, je n’arrive pas à voir quelle forme il a... il y a une odeur de mort, de pourriture à son approche et depuis peu Lady Wilkes a compris sa mission elle... Cassandre s’était tut mais elle avait toujours les yeux fixes et grands ouverts. Les traits de son visage changeaient, elle plissait des yeux comme si elle était aveuglée par le soleil et qu’elle essayait de mieux voir. Je crois que le nanuak... n’a pas de forme précise, ce n’est pas une pierre, un oeuf ou un collier comme les autres c’est au contraire... une idée, une entité ou un pouvoir magique... elle ne veut pas me le dire mais elle sait bien ce qu’il est... parfois il est près d’elle, d’autres fois elle le laisse s’éloigner mais elle sait qu’il va revenir... L’Australie... C’est tellement grand et tellement vague, aidez moi s’il vous plait... même si la voyante fixait le seigneur des ténèbres sans le voir, ce n’était pas à lui qu’elle s’adressait sur ce ton un peu suppliant mais aux anges. L’Australie... elle vit dans le bush toute seule avec son mari, le désert... ils sont éloignés de tout... je vois... un village qui s’appelle Laverton... 300 habitants... est ce qu’elle vit au nord ou au sud de Laverton ?... au nord ouest... au nord ouest de Laverton... -28.594081, 122.567209...


    Cassandre cligna des yeux plusieurs fois comme si elle revenait sur terre et répéta en fixant Voldemort d’un air intrigué, comme si elle ne comprenait pas elle même :


      -28.594081, 122.567209... je sais que c’est très important mais... les coordonnées géographiques !! le nanuak se trouve là-bas à ces coordonnées là !!


    Tout à coup très excitée par sa découverte, Cassandre se mit à courir partout dans le bureau en tournant en rond sur elle même à la recherche d’un parchemin et d’une plume avec lesquels elle pourrait écrire les coordonnées avant de les oublier !!
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: Re: L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)   Sam 16 Aoû 2014 - 18:22

À l'instant où Cassandre s'était figée, saisie par une vision, Voldemort s'était raidi avec elle. Il avait compris. Chaque mot prononcé avait été capturé par lui, par l'attention extrême dont il avait fait preuve, conscient de l'importance que pouvait revêtir chaque élément livré, chaque détail dévoilé... Était-ce parce qu'ils avaient évoqué les habitants du dessus que ceux-ci avaient trouvé le moment propice pour envoyer de nouvelles informations sur les Nanuaks à leur bouche sur Terre ou alors était-ce un hasard .. ? Encore une question suscitée par le don de sa nouvelle arme secrète qui resterait sans réponse.

Son intérêt exacerbé laissa place à un début d'irritation lorsque la voyante commença à s'agiter dans tous les sens pour trouver, devina-t-il, de quoi noter ce qu'elle avait Vu.

Du calme, dit Voldemort d'un ton autoritaire mais sans hausser la voix. Il n'en avait jamais eu besoin pour se faire obéir, le simple fait de l'entendre s'adresser à soi suffisait généralement à pétrifier sur place.

Mais pour être tout à fait sur que la jeune femme cesse de s'agiter en tous sens au risque de troubler sa concentration en le mettant de méchante humeur par la même occasion, le Seigneur des Ténèbres avait levé la main devant lui et Cassandre avait soudain perdu tout contrôle sur son propre corps. Elle avait été immobilisée dans son élan, comme suspendue dans l'atmosphère, presque figée mais pas tout à fait car il l'avait juste empêchée de terminer un énième mouvement de rotation.

La pression qu'il avait exercé sur elle avait été brève mais impressionnante. Lord Voldemort faisait partie des très rares sorciers qui savaient faire de la magie sans baguette.
Il le prouva une nouvelle fois lorsqu'une feuille et une plume décollèrent de son bureau et voletèrent jusqu'à Cassandre qui venait de repasser unique maîtresse de ses capacités motrices.

Ecris tout ce que tu as vu. Je veux tout dans les moindres détails. Moi je lirais tout dans ton esprit mais les Mangemorts à qui je confierai le soin d'aller trouver le Nanuak ne le pourront pas, c'est pourquoi tu dois tout consigner le plus précisément possible.

Pendant qu'elle s'exécutait il réfléchit à ce qu'il avait entendu. L'Australie... Un pays aride où les étendues désertiques succédaient à des chaînes de montagnes et à quelques forêts tropicales à la chaleur humide guère plus supportable aux êtres humains. Le nom de la femme qui semblait avoir la garde du Nanuak, ou au moins conscience de sa présence, ainsi que le nom d'une ville censée se trouver à proximité du trou perdu où elle s'était enterrée avec son mari vacher seraient d'une aide précieuse dans les recherches des Mangemorts. Sans parler des latitudes précises fournies par le Troisième Oeil.

Lord Voldemort ne savait pas à quoi il fallait s'attendre quant à la forme ou l'identité du Nanuak mais ce serait à voir sur place, il ne comptait pas attendre que la devineresse lui fasse un dessin pour envoyer ses forces en quête de la relique.

Vois-tu autre chose ? Cette Lady Wilkes, c'est elle qui t'as envoyé la vision ? L'a-t-elle fait délibérément ou bien a-t-elle communiqué en prenant soudain conscience que tu l'observais ?
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : 25 ans

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Actuellement capturée chez Voldemort =(

Métier/Activité : Actuellement voyante privée de Voldemort =(

Statut du sang : Sang mêlé

Baguette : Bois de bouleau, couleur beige, très résistante à la flexion. 26.4 cm et ventricule de dragon !!

Patronus : Belette

Epouvantard : Voldemort qui la torture

avatar
Voyante humaine au service du Bien
Cassandre Rosenberg
MessageSujet: Re: L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)   Sam 16 Aoû 2014 - 21:09

    Cassandre était encore tremblante d’avoir été arrêtée en plein élan sans même que vous-savez-qui n’ait à lever sa baguette... non seulement elle ne se remettait pas qu’il ait utilisé de la magie sur elle (car il fallait dire qu’il ne lui arrivait pas souvent de se battre et qu’elle n’avait donc jamais à subir des sorts des autres sur elle) mais en plus elle avait le souffle coupé devant cette puissance. Bien sûr, elle savait bien que c’était un grand sorcier et qu’il avait de grands pouvoirs mais ce n’était pas pour autant qu’elle aurait juré que sans baguette, il était capable d’imposer sa volonté à un autre être humain, doté de vie et donc d’une énergie propre Sad

    La première chose qu’elle marqua sur sa feuille, encore toute tremblante, fut les coordonnées géographiques qu’elle connaissait encore par coeur mais qu’elle aurait sans doute oublié dans 5 minutes. Ensuite elle parla de Lady Wilkes, essayant de la décrire telle qu’elle l’avait vue dans sa vision ainsi que la maison où elle vivait. Elle ne manqua pas d’écrire le lieu de la ville la plus proche. Sans s’y attendre, alors qu’elle essayait de repenser à tout ce qu’elle avait vu pour ne rien manquer, elle vit sa main écrire presque d’elle même le nom « John » avec un coeur très grand dessiné à côté. Elle se demanda une seconde si le seigneur des ténèbres n’allait pas dire que c’était la honte de donner à ses mangemorts une feuille avec un petit coeur mais elle décida de le laisser en se disant que ça lui était venu spontanément Laughing

    Quand elle pensa avoir écrit tout ce qui lui était revenu, elle releva le regard vers Lord Voldemort (mais, terrorisée, elle ne soutint pas son regard plus d’une seconde) et elle répondit à sa question :


      Non je crois que... je crois que c’est là haut qu’on m’envoie cela car elle est devenue un peu... folle de ce nanuak. Elle y tient beaucoup, je crois qu’elle ne peut plus tenir son rôle de gardienne comme elle l’aurait fait auparavant. Avant, elle aurait compris qu’il faut céder le nanuak si c’est pour le bien de l’humanité mais récemment, aujourd’hui ou hier je crois, elle a pris conscience du nanuak et elle le gardera comme si c’était son bébé ou comme si elle en était amoureuse. Cela dit je ne pense pas qu’elle ait des pouvoirs particuliers, je crois que c’est une moldue.


    Elle ne savait pas d’où elle tenait cette réponse, elle savait juste que ça lui venait comme une évidence, que ce n’était pas une chose qu’elle pensait à réfléchir à deux fois et donc, que c’était quelque chose de vrai car il ne venait pas que d’elle. Elle décida d’écrire sur la feuille ce qu’elle avait dit : que Lady Wilkes n’était pas prête à se détacher spontanément du nanuak.


      Je crois qu’ils me font comprendre... qu’une personne toute seule ne doit pas y aller, qu’elle serait en trop grand danger.


    Une personne lambda se serait peut être dit que Voldemort risquait de prendre mal qu’on puisse estimer qu’un mangemort aurait du mal à tenir tête à une simple moldue Laughing mais Cassandre ne pensait pas à tout cela, elle disait les choses comme cela lui venait et elle sentait que chercher ce nanuak ne serait pas si facile que ce que ça pouvait sembler. Il ne suffirait pas d’aller frapper à la porte Lady Wilkes et de lui demander où était le nanuak car il fallait renvoyer Satan en enfers Laughing
    C’était comme si la garde du nanuak, instituée par Aslan, avait quelque peu dégénéré au fil des millénaires pour que la gardienne actuelle (ou est ce que ça avait toujours été la même ?...) finisse par trop tenir au nanuak comme Gollum pouvait tenir à son anneau  :hum: 
Revenir en haut Aller en bas
Age du personnage : Qu'importe le temps qui passe lorsque l'on connait le secret de l'immortalité. Ou presque...

Nationalité : Britannique

Lieu de vie : Manoir des Jedusor

Métier/Activité : Oeuvre pour être le Maitre du Monde.

Statut du sang : Sang-mêlé

Baguette : Boif d'if, contient une plume de phénix.

Epouvantard : Lui même mort.

avatar
The Dark Lord
Inclinez-vous devant votre Maître.
Lord Voldemort
MessageSujet: Re: L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)   Dim 17 Aoû 2014 - 14:34

La dernière recommandation de Cassandre, ou plutôt de ses contacts littéralement haut placés, ne vexa pas le Seigneur des Ténèbres malgré la remise en cause implicite de la compétence de ses Mangemorts ou de lui-même qu'on aurait pu y entendre. Lord Voldemort n'était pas fou, il n'avait jamais compté envoyer un seul homme à la recherche des plus anciennes et des plus puissantes reliques au Monde et espéré qu'il suffise à la tâche. Voldemort se doutait qu'elles étaient étroitement surveillées, protégées peut-être même par des Gardiens aussi vieux qu'elles, des monstres du fond des temps oubliés destinés à ne se réveiller que lorsque leur trésor serait menacé... Et si ce n'était pas d'antiques créatures qui bloqueraient la route de tous ceux qui voudraient s'emparer des Nanuaks, ce serait d'autres adversaires redoutables, des esprits, des êtres humains possédés, des enchantements tordus...

Par mesure de sécurité, Voldemort préférait jeter ses pions par équipe dans l'arène, ainsi la mort de quelques-uns ne signifierait pas forcément l'échec absolu, leurs petits camarades survivants prendraient la relève sans perdre de temps.

Le Seigneur des Ténèbres laissa passer quelques jours pendant lesquels il demanda plusieurs fois à Cassandre d'essayer de voir d'autres choses et veilla à ce qu'elle consigne tout. Puis lorsqu'il estima qu'il en savait assez et que toute attente supplémentaire serait du temps perdu, il convoqua Sylvanas, Ethan Luccio, et ordonna à Macnair qu'il lui envoie deux de ses vampires pour une tâche de la plus haute importance...

Le 22 mars 1998, le Seigneur des Ténèbres annonçait aux deux buveurs de sang qu'ils allaient devoir s'éloigner quelques temps de leur clan, et à De La Croix et à Luccio qu'ils avaient devoir abandonner provisoirement leurs métiers respectifs, la Direction générale de la Sûreté et Saint-Mangouste devraient se passer d'eux pour un temps.
Le temps d'un petit séjour en Australie...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'Oeil de la sibylle - chapitre 1 (sujet fini)
» L'oeil de la Sibylle, chapitre 2 (sujet fini)
» Revient au mistral [SUJET FINI]
» En route pour la gloire (sujet fini)
» "Lord Voldemort n'est pas un ingrat..." (sujet fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Necronomicon :: Autre part en Angleterre. Ou bien caché.... :: La maison des Jedusor :: Bureau du Maître-